X FERMER

NAVIGATION

LES DOSSIERS
AUTOUR DE LA MAISON "ALLÉES" CHEZ SOI, EN TOUTE SÉRÉNITÉ CONFORT ET ERGONOMIE AU COEUR DES ALLÉES LA PLACE DU JARDIN DANS LA SOCIÉTÉ LE JARDIN EN CARRÉ OU LE JARDINAGE POUR TOUS ERGONOMIE DES ALLÉES : NOUS AVONS TOUS À Y GAGNER ! LE JARDIN BOTANIQUE ET SES MISSIONS LES PLANTES SAUVAGES POUR ÉLARGIR NOTRE HORIZON CULINAIRE SERRES ET POTAGERS CONNECTÉS
TENDANCES
Le nouvel abri de jardin : design et technologie Du neuf dans les jardins Une terrasse intelligente ! Les enfants s'y mettent aussi !! L'outillage au féminin Des outils confortables et écologiques Espace jeux Nouvelles technologies Jardin et styles de vie Le jardin branché
ENVIRONNEMENT
Adopter le vent pour produire sa propre énergie Les abeilles en danger Grenelle de l'environnement, les bons gestes au quotidien Les plantes d'intérieur au secours de notre santé ? Les pompes à chaleur L'eau Prendre soin de son jardin Les piscines écologiques Les produits phytosanitaires Les toitures végétalisées, belles et utiles
DÉCOUVERTE
Des jardins ouvriers aux jardins familiaux Promenons-nous dans les parcs et jardins Les jardins : inépuisable source d'inspiration des peintres Jardin et styles de vie : les nouvelles tendances Le saviez-vous ? Promenons-nous Nouveaux outils de jardin Les jardins du monde Le jardin médiéval Le métier de paysagiste Nouvelle véranda solaire Jardins des villes et jardins des champs Les plantes nous font du bien ! Les arbres poussent plus vite en ville
MAISON
Idées déco Coups de coeur Sécurisez votre maison
FICHES PRATIQUES
Fabriquer un tapis de corde Les pickles ont la cote... Un cadran solaire humain Raviver des meubles de jardin Lutter naturellement contre les parasites Ma table de jardin en mosaïque Tendance : Installer un poulailler dans son jardin Les plantes carnivores : mieux les connaître pour mieux les cultiver ! La pergola, l'atout chic et romantique de votre jardin ! Jardiner avec le marc de café Fruités, colorés, vitaminés, les smoothies ont tout pour plaire ! Construire son pluviomètre Allergies : comment faire bon ménage avec son jardin ? Transplanter un arbuste Faites de votre pelouse un green Nettoyer son mobilier de jardin Plantation d'un rosier Le hérisson ... l'assistant du jardinier Mini soins pour petits fruits Faire son paillis Réaliser son éclairage soi-même Faire ses confitures maison Construire sa cabane à oiseaux Devenez maître de votre bonzaï Mon gâteau de Pandan Aménager son potager bio Soigner les piqûres d'insectes par l'aromathérapie La chouette Chevêche, alliée de votre jardin Désherbant bio: réparer un purin d'orties Fabriquer son piège a frelons asiatiques Créer son cadre végétal Recette du sirop de coquelicot Fabriquer son shampoing avec de la Saponaire Conserver ses légumes avec la lacto-fermentation Des engrais naturels pour vos plantes vertes Recette de rillettes végétariennes
LA VIE AU JARDIN
Calendrier des fruits et légumes de saisons Les légumes oubliés A notre saison
LE MAGAZINE SE DIVERTIR LE RÉSEAU INSCRIPTION NEWSLETTER

AccueilDécouverteLe jardin médiéval

Le jardin médiéval

Il reste peu de traces des jardins médiévaux. S’ils sont venus jusqu’à nous, c’est la plupart du temps qu’ils ont été racontés ou dessinés au Moyen-Âge. Les dessins, tapisseries, enluminures... d’époque ont permis de reconstituer ces merveilleux jardins et de découvrir ou redécouvrir les vertus de leurs plantes aromatiques ou médicinales, et le goût des légumes anciens qu’on avait oubliés.

Au Moyen Âge, ces jardins sont avant tout utiles et doivent pouvoir nourrir et soigner les habitants du lieu. Ils ont aussi une valeur symbolique puisqu’ils sont une représentation du paradis où tout un chacun vivrait en autarcie, à l’abri du besoin. Certains renferment parfois un jardin d’agrément consacré au plaisir des sens.

Repère : situer le Moyen-Âge. On situe le Moyen-Âge entre 476 (Chute de l’Empire Romain d’Occident) et 1453 (fin de la guerre de 100 ans). En 1492 Christophe Colomb découvre l’Amérique. Cet événement marque le début des temps modernes en France et en Europe. 

Un jardin très organisé

La première caractéristique du jardin médiéval est qu'il est clos et situé aux abords d’un monument, monastère ou château. Il est organisé de façon stricte, en damiers. Les plantes y sont cultivées dans de petits carrés délimités par des bordures de bois ou des plessis (branches de saule ou de châtaigner tressées). 

Il est lui-même composé de plusieurs jardins :

UN HERBULARIUS ou “jardin de simples”

Comporte les plantes aromatiques et médicinales. Les carrés sont généralement organisés selon l’usage des plantes : Plantes des fièvres et des refroidissements (nos antibiotiques), plantes des femmes (pour les problèmes féminins), plantes vulnéraires (soignent les traumatismes) les purges, les plantes pour les maux de ventre. Au Moyen-Âge, ce sont les ordres religieux qui concoctent les remèdes et assurent les soins aux malades. Nombreuses sont les plantes connues encore aujourd’hui, dont on utilise les bienfaits : la sauge employée pour ses vertus toniques et antispasmodiques, l’absinthe qui possède des propriétés toniques et était aussi un vermifuge, le raifort bénéfique pour les reins et antiscorbutique, et tant d’autres encore.

UN HORTUS ou "jardin potager".

Il comporte selon la symbolique Chrétienne neuf carrés. On y cultive alors des choux, des oignons, des poireaux, des bettes, épinards, navets, carottes et panais, mais on y retrouve le plus souvent les céréales et les légumineuses qui sont les plus consommées à la table des plus pauvres. A cette époque, nous ne connaissons pas encore la pomme de terre ! On y produit aussi des condiments et des aromates qui remplacent les épices réservées aux plus aisés : ail, moutarde, raifort, coriandre, aneth, fenouil, mais aussi la sarriette, le thym, le basilic et la marjolaine.

UN VIRIDARIUM ou "verger plantés d’arbres fruitiers".

Dans les monastères, le verger est souvent planté dans le cimetière où les tombes se font souvent discrètes voire anonymes. Il y pousse de nombreuses variétés de pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, mais également des figuiers, cognassiers, néfliers, noisetiers… Mais également des arbres dont les fruits ne sont plus utilisés aujourd’hui : le cornouiller, l’aubépine, le cormier, ou le murier noir.

Charlemagne le jardinier ! Vers l’an 800, CHARLEMAGNE édicte un texte législatif comportant une liste  de plantes (on parle de 94 plantes) qui doivent être cultivées dans tous les jardins de l’empire. Ce document est connu sous le nom de Capitulaire de Villis. Il demeure encore aujourd’hui une source d’information importante sur les plantes utilisées au Moyen-Âge.

UN JARDIN D’AGRÉMENT ou "jardin des sens".

Il est composé de labyrinthes végétaux qui renferment de petits jardins consacrés à chacun des sens. L’ouïe est représentée par le chant des oiseaux et le bruit de l’eau. Le plaisir du goût y est évoqué par les plus beaux légumes réunis dans un potager au sein du jardin. L’odorat est flatté par le délicieux parfum des fleurs. On peut y admirer tout un panel de couleurs qui vont du pourpre au blanc en passant par tous les tons de violet et de bleu, qui réjouissent la vue. Pour le toucher, un jardin des textures permet la découverte des feuillages plus ou moins duveteux ou piquants. Ce sont souvent des passionnés qui ont permis la reconstitution ou la restauration de ces jardins d’antan. Ils sont un magnifique lieu de promenade qui invite à explorer l’univers mystérieux de la tradition médiévale d’où nous viennent des parfums d’élixirs et des potions sorties de vieux grimoires... remontons le temps, et laissons-nous envoûter par la magie de cette époque !

Le plan de Saint-Gall

Ce document très ancien (conservé depuis l’an 820) représente un complexe de bâtiments du Moyen Âge. Il offre une représentation du jardin médiéval qui reste une référence pour les historiens et les passionnés de cette époque.