X FERMER

NAVIGATION

LES DOSSIERS
AUTOUR DE LA MAISON "ALLÉES" CHEZ SOI, EN TOUTE SÉRÉNITÉ CONFORT ET ERGONOMIE AU COEUR DES ALLÉES LA PLACE DU JARDIN DANS LA SOCIÉTÉ LE JARDIN EN CARRÉ OU LE JARDINAGE POUR TOUS ERGONOMIE DES ALLÉES : NOUS AVONS TOUS À Y GAGNER ! LE JARDIN BOTANIQUE ET SES MISSIONS LES PLANTES SAUVAGES POUR ÉLARGIR NOTRE HORIZON CULINAIRE SERRES ET POTAGERS CONNECTÉS
TENDANCES
Le nouvel abri de jardin : design et technologie Du neuf dans les jardins Une terrasse intelligente ! Les enfants s'y mettent aussi !! L'outillage au féminin Des outils confortables et écologiques Espace jeux Nouvelles technologies Jardin et styles de vie Le jardin branché
ENVIRONNEMENT
Adopter le vent pour produire sa propre énergie Les abeilles en danger Grenelle de l'environnement, les bons gestes au quotidien Les plantes d'intérieur au secours de notre santé ? Les pompes à chaleur L'eau Prendre soin de son jardin Les piscines écologiques Les produits phytosanitaires Les toitures végétalisées, belles et utiles
DÉCOUVERTE
Des jardins ouvriers aux jardins familiaux Promenons-nous dans les parcs et jardins Les jardins : inépuisable source d'inspiration des peintres Jardin et styles de vie : les nouvelles tendances Le saviez-vous ? Promenons-nous Nouveaux outils de jardin Les jardins du monde Le jardin médiéval Le métier de paysagiste Nouvelle véranda solaire Jardins des villes et jardins des champs Les plantes nous font du bien ! Les arbres poussent plus vite en ville
MAISON
Idées déco Coups de coeur Sécurisez votre maison
FICHES PRATIQUES
Fabriquer un tapis de corde Les pickles ont la cote... Un cadran solaire humain Raviver des meubles de jardin Lutter naturellement contre les parasites Ma table de jardin en mosaïque Tendance : Installer un poulailler dans son jardin Les plantes carnivores : mieux les connaître pour mieux les cultiver ! La pergola, l'atout chic et romantique de votre jardin ! Jardiner avec le marc de café Fruités, colorés, vitaminés, les smoothies ont tout pour plaire ! Construire son pluviomètre Allergies : comment faire bon ménage avec son jardin ? Transplanter un arbuste Faites de votre pelouse un green Nettoyer son mobilier de jardin Plantation d'un rosier Le hérisson ... l'assistant du jardinier Mini soins pour petits fruits Faire son paillis Réaliser son éclairage soi-même Faire ses confitures maison Construire sa cabane à oiseaux Devenez maître de votre bonzaï Mon gâteau de Pandan Aménager son potager bio Soigner les piqûres d'insectes par l'aromathérapie La chouette Chevêche, alliée de votre jardin Désherbant bio: réparer un purin d'orties Fabriquer son piège a frelons asiatiques Créer son cadre végétal Recette du sirop de coquelicot Fabriquer son shampoing avec de la Saponaire Conserver ses légumes avec la lacto-fermentation Des engrais naturels pour vos plantes vertes Recette de rillettes végétariennes
LA VIE AU JARDIN
Calendrier des fruits et légumes de saisons Les légumes oubliés A notre saison
LE MAGAZINE SE DIVERTIR LE RÉSEAU INSCRIPTION NEWSLETTER

AccueilEnvironnementLes produits phytosanitaires

Les produits phytosanitaires

Utilisation interdite à l’horizon 2022 ?

La France est un des principaux utilisateurs de produits phytosanitaires (pesticides) au monde. Ces produits sont principalement utilisés en agriculture, puis pour environ 5 à 10 % dans les espaces publics (jardins, parcs, entretien des voies…) et dans les jardins des particuliers.

 

Qu’est-ce qu’un produit phytosanitaire ?
Ces produits sont des préparations contenant une ou plusieurs substances actives (chimiques ou micro-organismes et des adjuvants), qui visent à :

  • Protéger les végétaux contre tout organisme nuisible,
  • Exercer une action sur les processus vitaux des végétaux,
  • Assurer la conservation des végétaux,
  • Détruire les végétaux indésirables,
  • Agir contre les acariens, les rongeurs, les limaces…

Les risques pour la santé
Ces produits peuvent être dangereux pour la santé. La Loi Grenelle II du 12 Juillet 2010 avait déjà prévu un plan de retrait progressif en réglementant “La mise sur le marché, l’élimination, la collecte, la publicité commerciale, les recommandations et les mesures d’interdiction dans l’intérêt de la santé publique ou de l’environnement, des produits phytosanitaires”. Pour préciser ces risques, en 2012, la Direction Générale de la Santé a demandé à un groupe d’experts de l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) de réaliser une étude sur les risques d’utilisation de ces produits auprès des populations exposées. Leurs conclusions sont alarmantes. Même s’ils préconisent de nouvelles investigations pour confirmer leurs hypothèses, ils admettent que des liens pourraient exister entre certains cancers ou maladies de Parkinson et l’utilisation de certains pesticides par des professionnels qui les manipulent. Pour les jardiniers amateurs, les risques existent également : ils relèvent la plupart du temps du contact du pesticide avec la peau ou les yeux et peuvent provoquer des brûlures, des irritations, des allergies, des maux de têtes…

Les remèdes du législateur
Progressivement, les pesticides vont être interdits. Une loi du 6 février 2014 (Loi Labbé – publiée au journal officiel du 8 févier 2014) va “mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national”. Dans un premier temps l’interdiction touchera les personnes publiques (Collectivités, Etat, groupements et établissements publics), qui ne pourront plus utiliser ces produits pour l’entretien des espaces verts, des forêts et des promenades. Cette règle s’appliquera à partir du 1er Janvier 2020. A compter du 1er janvier 2022, un second volet de la loi prévoit l’interdiction de la mise sur le marché, de la délivrance, de l’utilisation et de la détention de produits phytosanitaires pour un usage non professionnel. Ce volet concerne les particuliers. Notons que Mme Ségolène ROYAL, à l’occasion de l’examen de la loi sur la biodiversité a fait adopter trois mesures visant à lutter contre les pesticides :

  • “1. Généraliser l’action “terre saine, communes sans pesticides” et anticiper la suppression des pesticides dans les produits d’entretien des espaces publics au 1er mai 2016 au lieu du 1er janvier 2020 ;
  • 2. Faciliter la commercialisation de produits naturels pour le  traitement des plantes ;
  • 3. Interdire définitivement l’épandage aérien des pesticides.”